NOUVELLES VIDÉOS

Nouvelles vidéos

Un après-midi au soleil, 2 jeunes minets sympathisent. L'un, un beau brun, porte un chapeau de paille qui lui va à merveille. Il a l'air doux, il a l'air chaud : son nouvel ami ne résiste pas à le caresser et très vite, il se retrouve à prendre dans sa main sa grosse bite. Du bon matos : une queue bien épaisse qui doit contenir ce qu'il faut de jus ! Le jeune passif se met à sucer son actif à chapeau et il peut avaler toute la tige sans problème. Bonne nouvelle : ce sera pareil avec son cul, qui va tout absorber avec gourmandise. Après avoir bien senti le sexe raide dans son trou, le passif s'agenouille et savoure l'éjaculation puissante qui se déploie sur sa gueule.


Ces trois mâles footeux sont accros au sport. Comment ne pas l'être avec autant d'avantages ? Déjà il y a le plaisir du jeu en équipe. Le dépassement de soi aussi. La gloire même, pourquoi pas. Mais surtout, rien ne vaut ce moment où, en sueur, ils se retrouvent entre mecs dans les vestiaires. Un moment de repos, de détente, où on se fout à poil, où on sent les gouttes de sueur qui coulent sur le torse, où les sexes se dressent alors qu'une main amicale et virile vient offrir une branle. Les 3 amis adorent se pomper la tige après une bonne partie et si ils peuvent se la mettre dans le cul, c'est encore meilleur.


Avec ses beaux yeux, sa petite bouche, son air lisse, ce jeune minet gay du Brésil aurait pu participer à une pub Disney. Mais derrière ses airs innocents se cache un garçon de 18 ans qui ne tient plus en place tellement il a envie de se prendre de la queue ! Un métisse tbm va se faire une joie de l'initier et de le traiter comme il en rêve depuis toujours : comme une grosse salope ! Pour l'actif c'est que du bonheur : plaisir de pervertir un puceau et de voir cette beauté lisse bouffer de la bite, joie de lui brouter son petit cul et de voir qu'il aime ça car il se dilate. Enculé comme une chienne, le minet couine et comprend que désormais plus rien ne sera pareil. Il a goûté à la teub, il est fait pour s'en prendre, il va aller donner ses trous à tous les actifs maintenant.


La campagne ça fait du bien. Une bande de jeunes mecs sportifs ont décidé d'aller fair du camping. L'occasion de se détendre et de communier avec la nature. Mais dans le groupe se trouvent deux jeunes gays qui sont très excités à force de voir leurs camarades se promener torse nu. Ils se repèrent, se reconnaissent, pris par la même envie d'une baise gay naturiste. Ils s'isolent, vont se poser près d'une botte de foin et se foutent à poil pour se pomper la bite au grand air. Pas de doute : ça fait du bien de sentir une langue sur son gland... et c'est encore meilleur de se faire enculer au soleil !


Soleil de plomb, feu dans le caleçon ! Des jeunes ouvriers gaulés comme des héros, ressentent le besoin de se vider les couilles. Ils vont se faire un bon plan cul exhib en plein air et s'en donner à coeur joie entre grosses pipes gourmandes, lèche et surtout une super bonne enculade virile. Les corps sont mouillés de sueur, la bite xxl travaille bien et s'enfonce à merveille au fond dul. L'heure de la semence arrive et elle sera riche. Bonne rafale de liquide.


Partis au sport d'hiver, 2 jeunes mecs s'ennuient un peu, perdus dans les montagnes, isolés dans leur chalet. Ils partagent leur demeure avec de jeunes mecs qui ne sont pas souvent là. Histoire de tuer le temps et de répondre à leurs pulsions naissantes, ils décident de se foutre à poil et de s'adonner à des préliminaires bien goulus. Sur l'escalier, le petit brun, imberbe, tend sa grosse bite pour se la faire manger en profondeur. Son ami blond se fait un plaisir de la téter et ne tarde pas à donner son cul lisse pour se le faire pilonner. C'est alors qu'un des colocs passe et en profite pour se faire faire une pipe vite fait bien fait. Il s'éclipse ensuite, laissant l'actif finir son affaire, culbutant la chatte blonde jusqu'à l'orgasme.


Deux jeunes hommes look hétéro se laissent au plaisirs "entre mecs". Une baise sensuelle et virile entre gars qui assument. En toute discrétion, dans une chambre modeste, les deux jeunes hommes se partagent ce moment de détente très sexe. Quelques heures après ils seront de retour dans le quotidien de chaque jour, chez sa copine pour l'un et dans la caserne pour l'autre. A suivre...


Sur la plage, avec sa belle peau, sa tête d'ange et ses cheveux mi-longs, il fait tourner les têtes des filles. Mais quand un mâle au regard dominateur l'a abordé, il a révélé sa vraie nature : celle d'un jeune gay en manque de bite qui a besoin d'être dominé. Il a suivi le mâle chez lui, s'est déshabillé, se présentant en jockstrap, le fion déjà bien à l'air. A genoux, il vénère comme une pute le gros manche de l'actif. Il se régale, il veut se faire niquer et il va prendre son compte. Du bon passif qui couine bien comme il faut, qu'on encule en lui mettant nos doigts dans la bouche et qui ouvre bien sa gueule quand on a envie de cracher. Vidé, l'actif se casse mais le surfeur est encore chaud du trou et se tape une bonne branle pour se faire jouir jusqu'au bout.


Ils ont grandi ensemble. L'adolescence de ces trois garçons fut heureuse et pleine d'amusement. Ils n'ont pourtant jamais parlé vraiment de sexualité ensemble. Alors qu'ils célèbrent les 18 ans de l'un d'entre eux, chacun découvre qu'il est gay. Que de temps perdu, ils auraient tant pu s'amuser à trois ! Heureusement, il n'est pas trop tard et ils ont l'idée de se dépuceler ensemble. Ils vont se poser dans l'appartement, se dévoilent les uns aux autres, nus, raides à l'idée d'enfin réaliser leur ultime fantasme. Premières bites à sucer, premiers culs à lécher et enfiler. Ca fait mal, ça fait du bien, on couine, on tringle, on jute. Quel juteux coming out !


C'est le paradis : le soleil, la nature généreuse et surtout de sublimes mâles latinos qui meurent d'envie de cracher leur foutre ! Les deux mâles de cette vidéo sont à tomber : la vingtaine, une peau qu'on a envie de lécher, des torses parfaits, des culs superbement rebondis et des grosses bites généreuses et bien dressées. Pas de pudeur : ils sont trop en chaleur pour se préoccuper du regard des autres. Ils se lâchent en plein air, tétant du zob avec une gourmandise sans fin, se bavent sur le dard, se roulent des pelles goulues et finissent par jouir allègrement du cul, impatients de sentir la semence se déverser.


Deux joueurs de rugby vont se poser après le match pour une bonne bière. Mais le repos ne sera pas de longue durée puisque l'un des deux, un gay vicelard et très entreprenant, va inciter son pote à lui toucher la teub. Le gars a pas l'air super chaud mais c'est pas grave : il va le pousser, le contraindre, le dominer jusqu'à ce qu'il cède. Il a beau faire la grimace au débit alors que la tige pénètre sa bouche, le mec est troublé par le goût de la bite et ne peut nier qu'il aime ça ! Qu'il se prépare : aujourd'hui, c'est le jour de toutes les premières fois ! Il va se la prendre dans le derrière, serrer les dents et s'accrocher : plus ça rentre, plus tu kiffes !


En voilà un bon gay passif qui assume qui il est ! Pas besoin de se la raconter : le gars aime la bite et il a pas honte ! Au contraire, le plus il peut se gaver de dard, le plus il est content et il en redemande. Aujourd'hui, il s'exhibe trankil en jockstrap et chauffe un jeune latino au zob bien tentant. Pas de soucis : le mec caliente va bien aller remplir à la teub sa bouche et le faire téter comme il en a tant besoin. Queue dans la bouche, le fion qui veut qu'on le bouche : le rebeu se donne et écarte bien comme un bon passif docile, se faisant sodomiser avec plaisir et couinant comme si c'était la première fois.