NOUVELLES VIDÉOS

Nouvelles vidéos

Un après-midi paisible à la campagne. Un bogosse méditerranéen joue au poker avec l'un de ses potes gays. Pour épicer la partie, ils se lancent en mode strip poker. Progressivement, ils se déshabillent et rapidement les regards en coin se multiplient. Ca commence à triquer dur sous la table et rien ne sert de faire semblant : ils ont envie de niquer. Le méditerranéen se révèle alors être un mâle en manque de teub et va se soumettre, pompant la bite bien docilement. Quelle belle surprise : cet homme viril qui adore bouffer de la tige. La partie ne fait que commencer et elle va se solder par une sodo puissante et juteuse à mort.


Il leur apprend le boulot mais il va aussi leur apprendre la vie ! Le chef de fabrique, homme charismatique et musclé exerce une grande admiration et fascination chez ses deux jeunes stagiaires. Ils boivent ses paroles et font tout ce qu'il dit. Alors quand il dit à l'un des deux de se mettre à genoux et de goûter sa bite car il va aimer, le garçon obéit. Et en effet c'est bon de sucer de la queue ! L'autre stagiaire a lui aussi envie de découvrir la saveur de la pine de son boss. Les jeunots vont se partager le manche et téter bien comme il faut. Initiés, ils peuvent maintenant découvrir le délicieux supplice de la sodomie.


Tu avais aimé la séquence "Tourné à la caserne" ? Voici une nouvelle vidéo dans la continuité... Tu avais kiffé de voir un passif se faire baiser à la chaine et sans aucune tendresse par tous ces collègues de chambré pour finir en lui giclant sur le corps ? Tu vas adorer cette suite avec de beaux actifs surpuissants en tout points !


Ils pensaient avoir le pouvoir... Les deux gardiens de prison menaient d'une main de fer leurs prisonniers. C'est facile de rabaisser des gars quand on les enferme en cage. Mais ils ont sans le savoir transformé ces mâles en prédateurs sexuels. A force d'être bloqués entre hommes, ils ont appris à se vider dans des culs et ont gouté aux joies de la domination. Cela fait des semaines qu'ils ont prévu leur coup pour réaliser leur nouveau fantasme : capturer les gardiens et les abuser. Enfermés à leur tour, les gars sont bien obligés d'obéir aux taulards et de se transformer en bâtards. Pompage extrême et défonce du cul à la sauvage.


C'est un secret pour personne : à l'armée, faut avoir les cheveux rasés. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il faut aussi montrer sa soumission à la hiérarchie. Pomper la queue de son supérieur, c'est savoir se montrer inférieur et admettre l'autorité. Même si on est beau gosse et hétéro, faut s'y plier et pomper ! Les deux recrues ne vont pas déroger à la règle et tendre leurs culs !


Quand on termine une peine de prison, il faut passer par le bureau du chef des matons, un pur beau gosse viril et musclé. Et là, c'est à la tronche du client. Aujourd'hui, Marco a de la chance : son bourreau est d'ambiance baise en mode total défonce. Il va donc lui faire téter son gros dard avant de le lui mettre bien profond.


Un latino hétéro commence à travailler dans une petite entreprise. Et rapidement un de ses collègues se met à tourner autour du pot. Ce dernier se met en effet à lui confier qu'il a pompé son patron. Provocant, avec le regard qui semble supplier d'avoir de la teub, il ne cache pas son envie. L'hétéro est casé, jeune papa, mais qu'importe : une suceuse, on ne la laisse pas passer ! Il veut de la bite d'hétero ? Qu'il se régale ! Le gars sont son engin et force est de constater que son collègue sait y faire : il le rend super dur ! A tel point que le macho se laisse aller à la tentation de l'enculer pour vraiment lui mettre son compte.


Un bar cuir, lieu de domination et de soumission. Maîtres et esclaves vêtus de cuir laissent éclater leur sens animal et vous entraînent dans un voyage au bout de leurs phantasmes. 100 mn d'extrême action?


Ce minet blond crevette vient de souffler ses 18 bougies mais lui ce dont il a envie c'est de sucer de la bite. Ses parents l'empêchaient de sortir jusqu'à la majorité et c'est peu dire qu'il a le feu au cul. A la salle de sport, son regard de minet salope désespérée croise celui d'un métisse actif chaud du dard. Un grand mâle tbm, une petite salope qui se fout à genoux : ça pompe à fond et même si le twink a une petite bouche, il va apprendre à tout avaler bien comme il faut. Il rêver de se faire initier à la queue, il va avoir droit à une double ration : un autre métisse se pointe et entend bien profiter aussi de ses trous vierges. 50 cm de teub à gérer, allez on divise : un dans ta petite bouche de suceuse, un dans ton cul serré. Happy Birthday !


On l'a invité en lui annonçant la couleur : "On est 3 jeunes mecs, bien foutus, on cherche un bon passif pour venir s'éclater avec nous". Ca l'a excité et il y a été. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les gars ont pas perdu de temps : ils l'ont reçu à poil et déjà raides, y avait plus qu'à se déshabiller et à aller sucer la première bite qui passait. Pas de blabla, pas de fausse pudeur : ici les jeunes mâles kiffent la baise et les passifs tètent à la chaine et se font bourrer l'un à côté de l'autre, montrant leur vrai visage, celui de jeunes chiennes qui ne vivent que pour se prendre de la bite dans leur cul de plus en plus ouvert. Kiffez les ptites lopes !


Ca ne devait être qu'une soirée gay sexy... Des go go boys font le show sur scène, en cuir et en harnais. Face à leur corps sculptural, les mâles de la salle se sentent chaud et voilà que se lancent des roulages de pelles fiévreux et que les mecs se lâchent. Ici c'est pas grave si on déborde et si on commence à sortir sa bite. Pris dans une spirale de sexe, le bar se transforme en lieu de touze géante où les bouches les plus dociles vont aller bouffer de la bite à la chaine. Certains regardent, beaucoup participent et les étalons enculent à fond, limant comme des barbares et déchargant leur foutre sur les culs offerts.


Dans ce complexe sportif gay, les sublimes mâles se comptent par des dizaines voire centaines ! Dans la grande piscine, les playboys nagent et sculptent leurs tablettes de chocolat avant d'aller continuer l'entraînement dans la salle de fitness. Des corps d'athletes, des odeurs de sueur et de mâle... Détendus, les mecs ont bien envie d'expulser leur jus. Deux sportifs se chauffent au milieu des machines et c'est parti pour une bonne baise tout en muscles. Pas la peine de soulever des poids ou de pédaler : suffit d'ouvrir sa gueule et son cul puis encaisser. Tout ce qu'il faut de sueur et de labeur pour faire sortir la semence.